NIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9d

NIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9dNIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9d

NIKE AIR Obliger 1 faible SZ 13 blanc LEAF CREST LOGO noir blanc 13 AF1 AA4083 014 791c9d

Etre acteurs-auteurs & actrices-auteures des études trans

WOMEN NIKE ID AIR PRESTO Noir/Blanc RUNNING Chaussures US WOMEN Homme Chaussures de sport pour hommes et femmes,
Nike Wo Hommes Air Max Thea Ultra Flyknit UK4 Bright Crimson Gris Noir 881175600,
NEW NIKE AIR MAX 90 ULTRA 2.0 FLYKNIT rouge Hommes TRAINERS10,Nike Air Huarache courir Shark Anthracite Hasta blanc Gum SZ 9 (318429-022)Nike Jordan Spizike BHM - Volt/ Noir -Photo BleuBNWT ADIDAS homme COURT STAR TRAINERS SZ12 blanc /noir NO BOX FREE DELIVERY,NIKE femmes AIR FORCE 1 SF AF1 FIF VINTAGE WINE SZ 11 [AJ1700-600]Wmns Nike Air Max 90 Ultra 2.0 Flyknit blanc Bleu Femme fonctionnement 881109-105,adidas CrazyTrain Pro 3.0 TRF W bleu blancfemmes Cross Training Chaussures CG3478,VTG Nike Air Pound It VB (1999) uk6.5 rareog (like Obliger max mid flight cb),Nike Ebernon Low PREM Premium Bleu Navy blanc Hommes Casual Chaussure Sneaker AQ1774-440,Nike Wo Hommes Lunarglide 8 Running Trainers 843726 Baskets Chaussures 502,Wmns Nike Air Max Thea Print 599408-402 Running Jogging Chaussure De Course Sneaker Femmes- Chaussures de sport pour hommes et femmes,Nike Air Footscape Woven Chukka SE homme lifestyle Baskets NEW Gris 857874-002,Nike Air Max Lebron Xi faible Sprite Hyper Cobalt Volt Bleu 642849 471Nike Air Max Plus TN Trainers 852630-020 Noir blanc Vivid Sulfur11 BNWB,Nike Zoom Fly SP Dark Citron jaune blanc Hommes Running Chaussures Baskets AJ9282-300,Nike femmes Free RN Motion FK OC Running Trainers 843434 999 Baskets Chaussures,Nike homme Air Max 1 "Curry" Trainers AH8145 104,NIKE AIR MAX blanc/GOLD TRAINERS Taille 4NIKE AIR MAX 1 PREMIUM " blanc -GOLD" (454746 017) femmes TRAINERS4 EU 37.5,Nike homme Air Max 90 Essential MIAMI fonctionnement chaussures blanc/Obsidian/Bleu Nebula,Nike Air Huarache Femme Trainers Light Base Gris Arctic Rose Violet 634835 065,adidas Supernova Glide 8 Ladies fonctionnement chaussures4.5 US 6 EUR 37.1/3 4847=Nike Shox Gravity AR1999-100 Triple blanc fonctionnement Training Sneaker homme 8.5 NEW,Nike air max thea ultra flyknit Femme6.5 EUR 40.5 (881175 006),Nike Air Max Plus TN Tuned Hommes Chaussures in Noir /Vivid Bleu,NIke Air Jordan 4 blanc Cement OG 41 42 42,5 43 44 US 8 8,5 9 9,5 10 840606 192Adidas Baskets Adidas Unisex Bianco 93309 Baskets Unisex,Nike Air Max 95 LE GS Youth 310830-120 blanc Gold bleu rose5 EU 38 US 5.5Y,Nike Air Max Prime Hommes Running Trainers 876068 Baskets Chaussures 005,WMNS NIKE AIR ZOOM STRUCTURE 18 TRAINERS Running GYM Baskets4.5 EU38 US7,

Étiquette : Homophobie

Charlotte Prieur

Doctorante-monitrice, université Paris-Sorbonne
UMR 8185 Espaces, Nature et Culture

NIKE AIR MAX 270 ID ORANGE-LGT. gris LGT.PURPLE- Noir -blanc SZ 9.5,

 


 

 

 

L’homophobie : une discrimination parmi d’autres dans les milieux LGBTQ

 

 

Le but de cette contribution est de questionner les limites et les usages du concept d’homophobie en les confrontant à la réalité intra-milieu LGBTQ. Elle s’appuie sur une observation participante réalisée dans le cadre de ma thèse portant sur les normativités des lieux, milieux et sexualités queers parisiennes et montréalaises. Lors de mes observations de terrain, j’ai été témoin de pratiques et de discours qu’on peut considérer comme homophobe si on reprend la définition de l’association « SOS Homophobie ». L’homophobie serait alors l’ensemble des « manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations homosexuelles ou supposées l’être. […] L’homophobie est donc un rejet de la différence ».

L’hétérosexisme de la plupart des sociétés est un constat qui fait rarement débat (Tin 2003). Dans le cadre des rapports hétéronormés, les insultes, les blessures physiques et verbales infligées aux homosexuels par des hétérosexuels ont été dénoncées. Cette forme d’homophobie, qui a les moyens d’être subtile et de se réinventer, est évidemment à combattre.

Cependant, la critique de l’hétérosexisme n’est pas au cœur de cette contribution. L’homophobie relève toujours d’une exclusion de la norme non seulement par des manifestations mais avant cela par des représentations normées de ce que doit être la sexualité. Ces manifestations de l’exclusion peuvent aussi être assorties de discriminations à l’égard des populations homosexuelles ou considérées comme telles. La définition du terme discriminations est alors très proche de celle d’homophobie donnée par SOS homophobie, comprise comme des manifestations de mépris et de rejet des personnes homosexuelles ou supposées l’être. Cependant ces individus n’ont pas pour seule caractéristique d’être « homosexuel », il faudra donc explorer de manière intersectionnelle les rapports à la sexualité mais aussi à la dimension sociale et culturelle des individus et des lieux qu’ils créent. On se demandera alors si le terme d’homophobie est approprié pour explorer la diversité des formes d’exclusion et de discriminations au sein des milieux LGBT et queers.

Nike Junior MagistaX Proximo II TF Football Bottes 843956 009 Soccer chaussures,

Je poserai deux questions problématiques et paradoxales : Peut-on être homosexuel.le et homophobe ? Peut-on assimiler les discriminations à l’intérieur des milieux LGBTQ à de l’homophobie ? Je montrerai que les lieux LGBTQ sont régis par des normes communes au reste de la société et qu’elles induisent des effets de lieux qui organisent les milieux LGBTQ parisiens.

État des lieux

Cette interrogation trouve tout son sens dans le rapport des individus et des groupes à l’espace. Partant du principe que des exclusions variées se produisent dans des lieux socialement et culturellement construits, il est important de s’entendre sur la définition même du lieu.

Définition du lieu

Si on reprend la définition de Nicholas Entrikin (Lévy et Lussault 2003), le lieu est le résultat de la médiation entre plusieurs individu.e.s. C’est cette co-présence qui crée l’événement ainsi que le lieu, non son ancrage fixe ou sa localisation. Vincent Berdoulay (1997) défend avec lui la prise en compte du sujet et de son expérience du lieu. Le lieu, ainsi constitué, influe sur les personnes autant que celles-ci le constituent. Cette définition permet de défendre une définition du lieu qui prend en compte l’étude d’événements qui ne se déroulent pas toujours au même endroit, comme c’est le cas de nombreuses soirées LGBT (Cattan et Clerval, 2011) et surtout queer. Ces dernières conservent leur nom mais se déplacent dans des lieux LGBTQ ou s’installent ponctuellement dans des espaces hétérosexuels. On peut prendre l’exemple de la soirée Flash Cocotte. « FLASH COCOTTE IS *A QUEER PARTY *FOR QUEER PEOPLE *HETERO-FRIENDLY». Organisée depuis septembre 2008, la Flash Cocotte est une soirée mensuelle. Elle s’est déroulée à la Java jusqu’en août 2011. Le mois suivant, la soirée a déménagé à l’Espace Pierre Cardin où elle se déroule depuis. Les localisations successives choisies ne sont pas des lieux LGBT fixes. Ces espaces se convertissent donc pour une soirée (parfois plus) par mois. Il faut ajouter à ce changement de lieu, des événements exceptionnels : les soirées de la marche des Fiertés se déroulent à la Machine du Moulin rouge ; des soirées où les dj de la Flash Cocotte se produisent sous ce nom (Aftershow de Rock en Seine en 2011). Parallèlement à cela, la soirée Flash Cocotte s’exporte en créant des événements dans d’autres capitales européennes : Berlin (2011) et Bruxelles (2011 et 2012)(1).

Carte migrations de la soirée Flash Cocotte

Ainsi, les limites de ces lieux et des réseaux qu’ils forment sont difficiles à déterminer du fait de la prolifération des événements.

Effets de lieu

L’effet de lieu doit être envisagé dans sa définition non réductrice, comme un moyen de dépasser les effets de contexte et de situation. On doit également prendre en compte les interactions entre les effets de lieu, les effets de classe et les effets culturels.

Catherine Sélimanovski (2009) explique que : « les effets de lieu sont un facteur aggravant du poids de la domination sociale des populations ». Ainsi, les populations minoritaires sont défavorisées autant dans leurs rapports sociaux que dans leurs rapports à l’espace. Elle s’appuie sur le postulat bourdieusien suivant : « la position dominante ou dominée des groupes dans la société est confortée par des « effets de lieu« ». Autrement dit, la structuration de l’espace ainsi que les représentations qui y sont attachées déterminent les « profits d’espace » ou leur absence (Sélimanovski 2009). Dans cette même réflexion sur les effets de lieu et des représentations que le lieu véhicule, Guy Di Méo, invite à mettre en tension l’espace objectif et l’espace subjectif. Le premier serait une sorte de palimpseste et d’imbrication entre les lieux et les dimensions culturelles, sociales, politiques et économiques ainsi que les représentations de ces lieux. L’espace subjectif est, quant à lui un palimpseste des expériences des lieux par des individus, parfois associés en groupes. Les représentations relèvent également de cette vision subjective de l’espace. Elles sont importantes parce qu’elles sont et sont de deux natures différentes. Les expériences produisent des représentations des lieux mais ces représentations influencent aussi les expériences futures.

Cette démarche de définition du lieu, à la fois élément matériel et idéel, ainsi que des effets de lieux, nous permet d’étudier à très grande échelle les milieux LGBT et queers. Ils peuvent nous permettre de différencier des logiques d’affrontement des individus au sein de lieux LGBT menant à des discriminations mais ils peuvent aussi aider à mettre en avant des logiques d’évitement par le recours à des formes d’entre-soi[2] plus fines que le simple recours à la non appartenance à la norme hétérosexuelle.

Nike Air Force 180 Sir Charles Barkley noir / Blanc 310095 003 Uk 6 BNWB,

Peut-on être homophobe et homosexuel.le ?

A partir de ce questionnement paradoxal et problématique, l’intérêt sera de voir la complexité des rapports de genre dans les milieux LGBTQ.

Les lieux LGBT mainstream

La conformité sexe/genre est encore une norme très forte dans les milieux LGBT. Dans certains milieux lesbiens ou LGBT mainstream, les femmes butch (à l’apparence masculine) peuvent par exemple être très mal vues souvent pour la raison qu’elles seraient une caricature de la lesbienne, reproduisant le modèle butch/fem jugé dépassé. La même logique de conformité sexe/genre conduit certains milieux LGBT à dévaloriser, moquer ou rejeter des personnes revendiquant une identité trans ou l’apparence d’une passivité féminine homosexuel (folles, sissies…). Il ne s’agit pas de parler ici de fatalité mais de prise de conscience comme l’a fait Atriyou, blogueur sur le site de Yagg[3] : « Donc, et c’est là où je voulais en venir, les homosexuels ne sont pas à l’abri des préjugés sous prétexte qu’ils sont eux-mêmes victimes de préjugés. ». Le blogueur va encore plus loin en mettant en avant l’homophobie intériorisée des homosexuels à l’encontre d’autres :

  • VINTAGE Hommes NIKE TRAINER Bleu AND blanc 9 US10
  • UK 5 Femme NIKE AIR ZOOM VOMERO 12 fonctionnement Gym Trainers - EU 38.5 (863766 600)
  • Nike Zoom Wildhorse 4 homme Trail fonctionnement chaussures
  • 2018 Nike Air Max CourtBallistec 2.2 RAFA NADAL PE PROMO SAMPLE Sz. 10 Federer
  • Nike Femme Air Max Jewell6 noir Dark Gris blanc 896194001
  • NOUVEAU NIKE Homme AIR FORCE 1 MID '07 TXT LIGHT BONE/ Noir AJ9514-004 TAKSE AU Chaussures de sport pour hommes et femmes
  • Nike Lunarepic Low Flyknit Running Chaussures sz 10 Multi-Colored blanc Lunarlon Run
  • 1802 Nike Zoom Kobe 1 Protro Hommes Basketball Chaussures AQ2728-003
  • Nike Air Max Flair Uk 8 homme Trainers Light Bone fonctionnement chaussures Bnib 942236 005
  • « Victimes jusque dans leur chair, leur intimité, lorsqu’ils intègrent les clichés de la société à leur encontre. En particulier, lorsqu’ils se les réapproprient comme des catégories de pensée qui les distinguent des autres homosexuels et en discriminent, en ostracisant parfois une partie d’entre eux (des homosexuels, eux, les autres) ».

    Ce premier exemple vient déstabiliser l’idée d’une forme de communauté homosexuelle solidaire qu’il explicite lui-même :

    « Ma deuxième découverte lors de ces rencontres collectives avec les inconnus d’autres forums fut la suivante : c’est pas parce qu’on est homo que l’on s’entend directement. Les homosexuels ne sont pas une grande famille »

     

    Ainsi, les lieux de rencontres LGBT sont loin d’être dépourvus des clichés véhiculés par la société et vecteurs de discriminations à l’intérieur même du milieu souvent présenté comme un refuge par rapport à une société hétéronormée. Mais les lieux LGBT mainstream ne sont pas les seuls à remettre en cause l’ouverture supposée des milieux LGBT aux déviances à la norme genrée. Les lieux non mixtes posent aussi question.

    adidas Originals I-5923 W Boost Bleu blanc Femme fonctionnement chaussures Baskets CQ2529,
    New Nike Air Max Fury WoHOMMES Trainers - AA5740-010 - UK,Nike Air Jordan 11 XI Retro Low blanc 2001 Trainers,Nike Wmns Air Zoom Structure 19 Hyper Violet bleu femmes Running Chaussures 806584-500,NIKE MERCURIAL VICTORY VI DF NJR FG NEYMAR Bleu ORBIT-blanc SZ 13 [921506-400],adidas Cloudfoam Race Winter Mid Trainers,Adidas NMD MID renforcer SUEDE UK8.5 RARE COLOURWAY 2018 LOOK,Nike Air Max Zero BR Hommes Noir Running Chaussures Trainers Baskets79.5,Nike Air Span II 2 OG,9 EU 44 US 10 AH8047-101 Noir volt & blancNIKE ALPHA PROJECT AIR PRESTO WOVEN UNION gris OG 2002 RELEASE,Nike Air Max 90 Leather lifestyle fashion homme Baskets all Blanc NEWBNIB LOVELY homme ADIDAS ORIGINALS STAN SMITH TRAINERS BZ0487,Chaussures PUMA Femme NERO/BIANCO 364090-001Nike Zoom Strike femmes Trainers Running/Gym UK,UK Taille 8.5/ Adidas homme X 15.2 FG/AG Football Bottes,Nike Air Vortex Hommes Violet blanc Noir Chaussure Trainer Sport Run UK,NIKE AIR JORDAN 4 RETRO Hommes SZ 12 Noir /METALLIC GOLD-blanc 308497-032,NIKE DUNK LUX/RT RICARDO TISCI Noir -blanc SZ 9.5,Nike Air Max 360 Rejuvenation Noir/vert Bean-Blanc 313520-031 Homme Homme Chaussures de sport pour hommes et femmes,adidas Eqt Support Adv W Femme noir blanc Mesh & Synthetic Trainers - 4 UK,Nike Juvenate femmes Trainers in Total Crimson Orange 724979 802,AH6772-004 Nike homme Air Obliger 270 noir Hyper Crimson Safari,Adidas Skateboarding homme Campus Vulc 2 ADV chaussures Trainers All noirMen's Nike Flyknit RN noir Volt blanc fonctionnement chaussures Sz 10.5Adidas Yeezy Boost 350 V2 Triple blanc Cream CP93663 4 5 6 7 8 9 10 11 12 US,Nike femmes Sock Dart Running Trainers 848475 Baskets Chaussures 201,Nike homme Mercurial Vapor X AG Artificial Grass Soccer Cleats ACC,Nike KD VII 7 EXT Canvas QS Plaid Polka Dots Kevin Durant SZ 11.5,adidas UltraBOOST Clima blanc homme Trainers chaussures Ultra BOOST 6 7 8 9 10 11 12,Air Jordan XI 11 DMP Retro DEFINING MOMENTS Taille 10.5 136046-171 Nike,Nike Air Max Flair Uk 8 homme Trainers Light Bone fonctionnement chaussures Bnib 942236 005

    Archives

    Tweets

    Nike Air Zoom Fearless Flyknit Gris Bleu blanc Gym Fitness Trainers Femme6.5,

    Archives

    Infogérance Agence cmultimedia.com