NIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme Chaussures de sport pour hommes et femmes b4acee

NIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4aceeNIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme  Chaussures de sport pour hommes et femmes b4acee

NIKE GS AIR JORDAN 3 RETRO GS NIKE III Noir METALLIC GOLD RIO TEAL 441140 018 Homme Chaussures de sport pour hommes et femmes b4acee

Etre acteurs-auteurs & actrices-auteures des études trans

Nike Air Max 90 Essential blanc noir homme Baskets Trainers chaussures6 - 12,
adidas Eqt Support Adv homme noir blanc Textile & Synthetic Trainers - 8 UK,
NIKE AIR MAX PLUS ‘JCRD’ / TN / TUNED AIR / UK6.5 / TRIPLE blancNike Air Max 2018 GS Unisex Trainers fonctionnement chaussures4 5 Bleu noir 807236 401,Nike Air Jordan 1 KO High AJKO 638471 101 -7.5 - Excellent Plus Condition -,NIKE ROSHE TWO SI GYM ouge LEATHER8.5 EUR 43 (881187 600),Nike Baskets Huarache gris Baskets Montantes 705254 644 Baskets,NIKE SB STEFAN JANOSKI MAX SZ 8.5 SEQUOIA GUM BROWN LIGHT BONE noir 631303 302,OFFER adidas Originals homme Busenitz RX Trainers Solid Gris /bleubird.,MENS NIKE TIEMPO LEGEND V FIRM GROUND Homme INDOOR FUTSAL FOOTBALL BOOTS ChaussureS Chaussures de sport pour hommes et femmes,adidas Ace 17.3 Hommes Astro Turf Trainers8.5 US 9 EUR 42.2/3 REF 6263,Hommes Adidas D Rose 773 III - S85254 - Baskets Noires blanc hes,NIKE ZOOM VAPOUR AJ3 AIR JORDAN 3 FEDERER blanc CEMENT US 1413 48.5 Noir,W NIKE Femme AIR MAX THEA ULTRA FLYKNIT5.5 EUR 39 NEW/BOX MODEL 881175 002,Nike LEBRON XII 12 LOW PREMIUM LEBRONALD PALMER LIME MANGO Jaune vert Bleu 9.5,NIKE AIR JORDAN 7 RETRO "PANTONE" UNIVERSITY Bleu-blanc SZ 8,NIKE Hommes Marxman PRM Baskets 832766 125 NWOB,Nike Air Jordan 3 5lab3 Uk8.5 noir blanc Cement 88 OG 1 4 5 6 13 11 Bred Royal2018 Nike Air Jordan X 10 Retro Noir blanc STEALTH gris SHADOW 310805-003,NIKE AIR MAX 1 PREMIUM SC "JEWEL" SWOOSH gris Hommes TRAINERS8.5 EU43NIKE ROMALEOS 3 WEIGHTLIFTING chaussures noir-blanc SZ 11.5 [852933-002],Nike Air Zoom Maria Flyknit Racer homme Trainer chaussures College Navy 8-11.5 130Nike Air Lab Woven 11us 921854-400 Supreme Yeezy Off blanc Fragment Bred,Nike Air Jordan 1 Retro Alpha Edition 316269-142 Chaussures de sport pour hommes et femmes,NIKE AIR VIBENNA 866069-400 homme ORIGINAL OUTDOOR Baskets NEW MODELNIKE AIR MAX IVO Hommes RETRO STYLE Chaussures /RUNNING FASHION Baskets/TRAINERSAdidas Revenge Boost 2 Hommes Running Trainers Chaussures New B22918,Nike Air Jordan 2 Retro Infrarouge 23 385475 023NIke Dunk High Premium SB - Noir Sheep "PAID IN FULL" x "De La Soul" w/ Receipt,Nike Air Jordan 8 Retro C&C US 10 Yeezy Lab Quai Supreme Max Force OVO Drake 4,nike SB eric koston MID PREM homme trainers 705325 001 Baskets chaussuresPuma Basket Heart Hyper Emb Wns Embroidery Flower rose femmes Chaussures 366116-02

Étiquette : Homophobie

Charlotte Prieur

Doctorante-monitrice, université Paris-Sorbonne
UMR 8185 Espaces, Nature et Culture

Nike SB Delta Obliger Vulc Suede Skate Chaussure Obsidian Bleu/Obsidian-noir 10.5,

 


 

 

 

L’homophobie : une discrimination parmi d’autres dans les milieux LGBTQ

 

 

Le but de cette contribution est de questionner les limites et les usages du concept d’homophobie en les confrontant à la réalité intra-milieu LGBTQ. Elle s’appuie sur une observation participante réalisée dans le cadre de ma thèse portant sur les normativités des lieux, milieux et sexualités queers parisiennes et montréalaises. Lors de mes observations de terrain, j’ai été témoin de pratiques et de discours qu’on peut considérer comme homophobe si on reprend la définition de l’association « SOS Homophobie ». L’homophobie serait alors l’ensemble des « manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations homosexuelles ou supposées l’être. […] L’homophobie est donc un rejet de la différence ».

L’hétérosexisme de la plupart des sociétés est un constat qui fait rarement débat (Tin 2003). Dans le cadre des rapports hétéronormés, les insultes, les blessures physiques et verbales infligées aux homosexuels par des hétérosexuels ont été dénoncées. Cette forme d’homophobie, qui a les moyens d’être subtile et de se réinventer, est évidemment à combattre.

Cependant, la critique de l’hétérosexisme n’est pas au cœur de cette contribution. L’homophobie relève toujours d’une exclusion de la norme non seulement par des manifestations mais avant cela par des représentations normées de ce que doit être la sexualité. Ces manifestations de l’exclusion peuvent aussi être assorties de discriminations à l’égard des populations homosexuelles ou considérées comme telles. La définition du terme discriminations est alors très proche de celle d’homophobie donnée par SOS homophobie, comprise comme des manifestations de mépris et de rejet des personnes homosexuelles ou supposées l’être. Cependant ces individus n’ont pas pour seule caractéristique d’être « homosexuel », il faudra donc explorer de manière intersectionnelle les rapports à la sexualité mais aussi à la dimension sociale et culturelle des individus et des lieux qu’ils créent. On se demandera alors si le terme d’homophobie est approprié pour explorer la diversité des formes d’exclusion et de discriminations au sein des milieux LGBT et queers.

Wo Hommes Adidas Superstar Glossy Toe W - BB0683 - blanc noir Trainers,

Je poserai deux questions problématiques et paradoxales : Peut-on être homosexuel.le et homophobe ? Peut-on assimiler les discriminations à l’intérieur des milieux LGBTQ à de l’homophobie ? Je montrerai que les lieux LGBTQ sont régis par des normes communes au reste de la société et qu’elles induisent des effets de lieux qui organisent les milieux LGBTQ parisiens.

État des lieux

Cette interrogation trouve tout son sens dans le rapport des individus et des groupes à l’espace. Partant du principe que des exclusions variées se produisent dans des lieux socialement et culturellement construits, il est important de s’entendre sur la définition même du lieu.

Définition du lieu

Si on reprend la définition de Nicholas Entrikin (Lévy et Lussault 2003), le lieu est le résultat de la médiation entre plusieurs individu.e.s. C’est cette co-présence qui crée l’événement ainsi que le lieu, non son ancrage fixe ou sa localisation. Vincent Berdoulay (1997) défend avec lui la prise en compte du sujet et de son expérience du lieu. Le lieu, ainsi constitué, influe sur les personnes autant que celles-ci le constituent. Cette définition permet de défendre une définition du lieu qui prend en compte l’étude d’événements qui ne se déroulent pas toujours au même endroit, comme c’est le cas de nombreuses soirées LGBT (Cattan et Clerval, 2011) et surtout queer. Ces dernières conservent leur nom mais se déplacent dans des lieux LGBTQ ou s’installent ponctuellement dans des espaces hétérosexuels. On peut prendre l’exemple de la soirée Flash Cocotte. « FLASH COCOTTE IS *A QUEER PARTY *FOR QUEER PEOPLE *HETERO-FRIENDLY». Organisée depuis septembre 2008, la Flash Cocotte est une soirée mensuelle. Elle s’est déroulée à la Java jusqu’en août 2011. Le mois suivant, la soirée a déménagé à l’Espace Pierre Cardin où elle se déroule depuis. Les localisations successives choisies ne sont pas des lieux LGBT fixes. Ces espaces se convertissent donc pour une soirée (parfois plus) par mois. Il faut ajouter à ce changement de lieu, des événements exceptionnels : les soirées de la marche des Fiertés se déroulent à la Machine du Moulin rouge ; des soirées où les dj de la Flash Cocotte se produisent sous ce nom (Aftershow de Rock en Seine en 2011). Parallèlement à cela, la soirée Flash Cocotte s’exporte en créant des événements dans d’autres capitales européennes : Berlin (2011) et Bruxelles (2011 et 2012)(1).

Carte migrations de la soirée Flash Cocotte

Ainsi, les limites de ces lieux et des réseaux qu’ils forment sont difficiles à déterminer du fait de la prolifération des événements.

Effets de lieu

L’effet de lieu doit être envisagé dans sa définition non réductrice, comme un moyen de dépasser les effets de contexte et de situation. On doit également prendre en compte les interactions entre les effets de lieu, les effets de classe et les effets culturels.

Catherine Sélimanovski (2009) explique que : « les effets de lieu sont un facteur aggravant du poids de la domination sociale des populations ». Ainsi, les populations minoritaires sont défavorisées autant dans leurs rapports sociaux que dans leurs rapports à l’espace. Elle s’appuie sur le postulat bourdieusien suivant : « la position dominante ou dominée des groupes dans la société est confortée par des « effets de lieu« ». Autrement dit, la structuration de l’espace ainsi que les représentations qui y sont attachées déterminent les « profits d’espace » ou leur absence (Sélimanovski 2009). Dans cette même réflexion sur les effets de lieu et des représentations que le lieu véhicule, Guy Di Méo, invite à mettre en tension l’espace objectif et l’espace subjectif. Le premier serait une sorte de palimpseste et d’imbrication entre les lieux et les dimensions culturelles, sociales, politiques et économiques ainsi que les représentations de ces lieux. L’espace subjectif est, quant à lui un palimpseste des expériences des lieux par des individus, parfois associés en groupes. Les représentations relèvent également de cette vision subjective de l’espace. Elles sont importantes parce qu’elles sont et sont de deux natures différentes. Les expériences produisent des représentations des lieux mais ces représentations influencent aussi les expériences futures.

Cette démarche de définition du lieu, à la fois élément matériel et idéel, ainsi que des effets de lieux, nous permet d’étudier à très grande échelle les milieux LGBT et queers. Ils peuvent nous permettre de différencier des logiques d’affrontement des individus au sein de lieux LGBT menant à des discriminations mais ils peuvent aussi aider à mettre en avant des logiques d’évitement par le recours à des formes d’entre-soi[2] plus fines que le simple recours à la non appartenance à la norme hétérosexuelle.

Nike Air Jordan 1 Bred Flyknit Gr 363,5 US 4Y NEU X V 1,

Peut-on être homophobe et homosexuel.le ?

A partir de ce questionnement paradoxal et problématique, l’intérêt sera de voir la complexité des rapports de genre dans les milieux LGBTQ.

Les lieux LGBT mainstream

La conformité sexe/genre est encore une norme très forte dans les milieux LGBT. Dans certains milieux lesbiens ou LGBT mainstream, les femmes butch (à l’apparence masculine) peuvent par exemple être très mal vues souvent pour la raison qu’elles seraient une caricature de la lesbienne, reproduisant le modèle butch/fem jugé dépassé. La même logique de conformité sexe/genre conduit certains milieux LGBT à dévaloriser, moquer ou rejeter des personnes revendiquant une identité trans ou l’apparence d’une passivité féminine homosexuel (folles, sissies…). Il ne s’agit pas de parler ici de fatalité mais de prise de conscience comme l’a fait Atriyou, blogueur sur le site de Yagg[3] : « Donc, et c’est là où je voulais en venir, les homosexuels ne sont pas à l’abri des préjugés sous prétexte qu’ils sont eux-mêmes victimes de préjugés. ». Le blogueur va encore plus loin en mettant en avant l’homophobie intériorisée des homosexuels à l’encontre d’autres :

  • 2018 Nike Air Jordan VI 6 Retro blanc VARSITY rouge INFRARED Noir 384664-102 9
  • Hommes Air Jordan 1 Brown Tan blanc Off Nike
  • Nike Metcon 1 homme running trainers Baskets chaussures 704688 016 NEW
  • NIKE ZOOM STEFAN JANOSKI CANVAS PRM SB 9 TEAM rouge Noir blanc 705190 601
  • adidas yeezy Bottes 350 v2 Triple blanc Bnwt
  • Nike Flyknit Racer Hommes Trainers blanc6 EUR 39 526628 100
  • New Hommes adidas Noir N-5923 Nylon Trainers Running Style Lace Up
  • Femme Nike Flyknit Lunar 2 - 620658 701 - Volt noir Photo Bleu Electric vert
  • Men's Nike Air TR. V. CRUZ Trainer Boot 777535-004,6.5 noir Summit blanc
  • « Victimes jusque dans leur chair, leur intimité, lorsqu’ils intègrent les clichés de la société à leur encontre. En particulier, lorsqu’ils se les réapproprient comme des catégories de pensée qui les distinguent des autres homosexuels et en discriminent, en ostracisant parfois une partie d’entre eux (des homosexuels, eux, les autres) ».

    Ce premier exemple vient déstabiliser l’idée d’une forme de communauté homosexuelle solidaire qu’il explicite lui-même :

    « Ma deuxième découverte lors de ces rencontres collectives avec les inconnus d’autres forums fut la suivante : c’est pas parce qu’on est homo que l’on s’entend directement. Les homosexuels ne sont pas une grande famille »

     

    Ainsi, les lieux de rencontres LGBT sont loin d’être dépourvus des clichés véhiculés par la société et vecteurs de discriminations à l’intérieur même du milieu souvent présenté comme un refuge par rapport à une société hétéronormée. Mais les lieux LGBT mainstream ne sont pas les seuls à remettre en cause l’ouverture supposée des milieux LGBT aux déviances à la norme genrée. Les lieux non mixtes posent aussi question.

    femmes Nike Flex Supreme TR 4 gris blanc vert 819026-403 5 CROSSFIT TRAINING,
    Nike Flyknit Racer 3.0 Multicolor Rainbow Gris Noir Bleu SZ 10.5,NIKE AIR JORDAN SPIZIKE Noir -COOL gris -blanc SZ 11 OREO,Skepta x nike air max 97 Never Sleep On Tour UkNike Air Max 1 "Friendly Football" 2007 9.5US,NIKE BLAZER LOW SB SZ 12 VINTAGE CORAL SAIL FOSSIL blanc 864347 800,Bona Fide Nike Downshifter 7 femmes Fit Trainer Chaussure (B) (006),New Balance Ms574 Sport Hommes Gris Turquoise Mesh et Synthetic Baskets,New Nike AF1 Air Force 1 High SE Noir Suede Leather Trainers Hommes Women4 4.5NIKE PEGASUS 83' homme TailleS7 - 11 827921-401 BNWB,Nike Free RN Flyknit4 EUR 37.5 - Fire rose / Noir Rose Blast,Nike Air Huarache Run femmes Trainers New,Air Nike Air Force-1 Bleu Leather Sneaker 13M-Owned by Ladainain Tomlinsonnike flyknit racer unisex running trainers 526628 608 Baskets chaussures,Nike Flyknit lunar 2 Femme trainers Baskets 620658 001 uk 7.5 eu 42 us 10 NEWadidas yeezy Bottes 350 v2 blanc Cream uk 10.5,Nike Air Presto Flyknit Ultra ~ 835570 400 ~ U.K.,Nike Air Max 90 Ultra 2.0 Flyknit fonctionnement Trainers 881109 001 Baskets chaussures,Nike Zoom KD 9 Basketball Triple noir9 EUR 44 843392 001,Nike Air Jordan VIII 8 Retro C&C Confetti n Champs 832821 030,Adidas Nuage Mousse Débardeur Tr B43651 Baskets Hommes Noir Chaussures CourseNike Air Max 90 Ultra Mid Winter Noir Anthracite Cool Gris Uk Sz 7 924458-002,NIKE AIR VAPORMAX INNEVA Noir "MULTI COLOR" SZ 9.5,Nike Kobe AD MM Hommes Basketball Chaussures -,ADIDAS SUPERSTAR TRAINERS IN Taille 6Bleu LEATHER REFLECTIVE EXCELLENT,Nike Air Max 1 Ultra SE Chaussures Trainers in Maroon8 EUR 42.5Nike Zoom Rev Homme Basketball Chaussures Girls EYBL Sail Sample Homme Chaussures de sport pour hommes et femmes,Hommes ADIDAS TUBULAR RADIAL Noir Textile Synthetic Trainers S81882,Worn Once Nike Air More Uptempo 2018 Retro Noir /blanc sz 11 Scottie Pippen Max,ADIDAS GAZELLE STITCH AND TURN Baskets VERDE MILITARE BIANCO CQ2359,adidas yeezy Bottes 350 v2 Triple blanc Bnwt,

    Archives

    Tweets

    Adidas Hommes Leonero Chaussures Suede Trainers Retro Vintage Originals 8.5/9.5/10.5,

    Archives

    Infogérance Agence cmultimedia.com